Le réseau des selliers de l’Ifce à l’atelier de sellerie du Pin

La commande est a priori « simple » : le réseau des selliers de l’Ifce est chargé de préserver et transmettre le patrimoine et les savoir-faire des Haras nationaux et de l’ENE.

C’est à ce titre que, sous l’impulsion de Raphaël Rivard et Vincent Dalodier, 6 selliers du réseau (Pascal Courvoisier pour l’ENE, Jean-Thierry Roux pour le Haras de Villeneuve-sur-Lot, Patrick Martin pour le Haras de Gelos, Julie Riva pour le Haras de Montier en Der, Philippe Roche pour le Haras d’Uzès,Guillaume Babarit pour le Haras de La Roche sur Yon), une apprentie en CAP sellier harnacheur du Haras d’Uzès (Solveig Leroux) et une stagiaire de la formation Artisan sellier du Pin  (Mathilde Prevost) se sont retrouvés le temps d’une semaine sur le site du Pin de l’École Supérieure du Cheval et de l’Équitation.

Ces selliers se sont engagés à fabriquer les accessoires de selle à piquet et de selle française pour le Cadre Noir pour le début la saison prochaine. Ils devront donc fabriquer seize jeux de bricole/ croupière pour les selles françaises, dix jeux de bricole/croupière/sursangle en noir et dix jeux en blanc pour les sauteurs. Soit un total de 36 pièces à produire afin de remplacer à l’identique le matériel des écuyers du Cadre noir.

L’objectif de la semaine était de débiter les pièces et se répartir les articles à produire en fonction des goûts, du matériel et de la disponibilité de chacun. Nos dix selliers présents ont également commencé à fabriquer en commençant par la croupière des sauteurs car il s’agit de l’article le plus difficile à réaliser. Dans la bonne humeur, tous se sont mis d’accord sur le montage (gamme opératoire pour les initiés). Ce vendredi, chacun est reparti avec ses pièces de cuir et ses « devoirs ». Une fois les articles finalisés dans leur haras respectif, les selliers renverront les produits à Saumur où le contrôle qualité sera réalisé par Pascal Courvoisier.

Ces équipements vont permettre de finaliser le projet de renouvellement du matériel des Écuyers (fabrication de selles françaises en cours).
A noter que nos selliers produisent le matériel à l’identique mais en y apportant des évolutions (validées avec les Ecuyers) afin d’améliorer le confort des chevaux.

Tous ont hâte de pouvoir admirer les écuyers du Cadre noir lors d’une représentation avec ce matériel « fait maison » dans la tradition des maîtres selliers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s