Simon PRADALIE : l’apprentissage pour devenir entraîneur

Simon termine cette année sa formation DEJEPS en apprentissage. Il alterne depuis octobre 2014, les sessions de formation à l’ ESCE dans le cadre exceptionnel du Haras national du Pin, et les temps en entreprise au sein du Haras de la Fresnay.

Nous l’avons retrouvé également sur les pistes du CIR du Lion d’Angers avec un cheval de 4ans, et nous lui avons posé quelques questions pour mieux connaître son parcours et son projet en tant qu’entraîneur.

Quel est ton parcours avant d’entrer en DEJEPS au Pin ?

Après un bac STG gestion en 2011, j’ai fait un BPJEPS en 2012. Avant d’entrer en DEJEPS, j’ai travaillé deux ans en tant que salarié du Haras de la Fresnay.

Qu’est ce qui t’a motivé à suivre cette formation en plus de ton BPJEPS ?

Je voulais améliorer mes compétences en équitation et en pédagogie. J’ai choisi la voie de l’apprentissage car cela me permet d’être rémunéré en me formant. L’équipe du Pin est vraiment super.

Quels sont tes objectifs en concours cette année ? Qu’as-tu pensé de tes parcours au CIR les 14 et 15 juillet dernier avec COMMENT DE LA FRESNAY ?

Je voudrais terminer la saison sur 130, et qualifier des chevaux pour la finale des 4 ans à la Grande Semaine de Fontainebleau. Les parcours du CIR à Angers ont été très formateurs. Je finis sans faute le premier jour, et le deuxième jour je fais deux barres.

Comment se passe ton activité de coaching avec des élèves amateurs ?

Les élèves sont ravies de nos séances. Je suis très fier pour ma part de pouvoir transmettre mes connaissances.

Quels sont tes projets après le DEJEPS ?

Je souhaiterai passer ensuite mon DESJEPS.

 

 

 

 

Publicités

Jeanne Rossez médaillée de bronze

Jeanne Rossez fait partie des stagiaires de la formation initiale de l’École nationale d’équitation. Entourée par les formateurs et écuyers du Cadre Noir, la jeune athlète obtient une médaille de bronze aux Championnats de France Jeune Cavalier, ainsi qu’une 8e place dans la Pro 1 au Pin. Elle a accepté de répondre à nos questions.

Retour sur tes récents résultats au Pin : comment s’est déroulée la compétition ?
La compétition s’est bien déroulée puisque mon cheval a été présent sur les 3 tests. Il s’améliore de plus en plus sur le dressage, ce qui m’a permis d’être bien positionnée après cette épreuve. Ensuite, il est vraiment fiable sur les deux autres épreuves.

Quels sont tes prjeanneojets et tes objectifs pour la saison à venir ?
J’espère faire partie de l’équipe de France jeune cavalier qui partira courir les championnats d’Europe en Italie et y être performante. Pour la fin d’année, l’objectif est de concourir sur des *** et de continuer à former mes chevaux plus jeunes sur des **.

Est-ce que ton quotidien et tes résultats ont changé depuis ton arrivée à l’ENE ?
Mon quotidien a bien changé car je suis beaucoup plus entourée quand je monte à cheval (par les élèves et les cadres). Cela me tire vers le haut et me permet d’être plus performante !

Peux-tu nous expliquer ton choix d’intégrer l’ENE ?
J’ai choisi l’ENE car il s’agit du centre de formation le plus reconnu, mais aussi pour le pôle compétition qui permet de se former auprès de grands cavaliers français.

Un conseil pour les cavaliers qui vont passer les tests de sélection pour la formation initiale cette semaine ?
Ne rien inventer le jour J, monter sans pression pour montrer ce que vous savez faire. Ce n’est pas une compétition ! Bon courage à tous.

Tout savoir sur la formation initiale en cliquant ici.