Journal de bord de Philothée: le championnat comme si vous y étiez

Championnat des écoles européennes d’équitation à Starum (Norvège)

Les deux stagiaires de l’École supérieure du cheval et de l’équitation – SAUMUR vous font vivre ce championnat de l’intérieur, jour après jour de leur arrivée à Oslo jusqu’à leur montée sur le podium.

Découvrez le récit de leur incroyable histoire rédigé par Philothée  ICI

Les championnats en quelques mots :

Nous remercions  Éloïse et Eric de nous avoir fait partager cette magnifique expérience! Que ce soit sur le plan humain, sportif ou professionnel, nous repartons de Norvège grandis et enrichis !

Les EEN ce sont un réseau de professeurs investis et hyper motivés pour l’évolution de notre sport. Une grande famille qui effectue un travail extraordinaire et remarquable ! Bien sûr nous sommes contents de nos résultats qui reflètent la qualité de formation de l’ESCE Saumur et l’investissement d’Eric et Éloïse. Nous avons mis tout notre cœur et notre savoir-faire dans ce projet. Nous sommes encore plus conscients de la chance que nous avons d’être formés à l’Ecole Nationale d’Equitation auprès des meilleurs !

MERCI !

Publicités

L’ESCE la meilleure école européenne d’équitation

Nos enseignants et coordonnateurs Éloïse Legendre, Eric Deyna et les deux stagiaires en 3ème année de formation initiale sont rentrés du championnat du réseau des écoles européennes d’équitation avec des médailles !

Ce championnat se déroulait du 7 au 12 février 2017 à Starum en Norvège.

Pour la deuxième année consécutive, Éloïse Legendre, enseignante et coordinatrice des diplômes sport remporte le titre de meilleure coach des écoles européennes d’équitation à Starum (Norvège).

starum-2017 - copyright : Astrid Marie Ardal

Ce championnat a largement souri à l’équipe saumuroise:

Eric Deyna, enseignant-écuyer et coordinateur des L2 (formation initiale) termine sur la deuxième marche du podium des coachs.

Louis Seychal (L3/ DESJEPS en formation initiale) remporte la médaille d’or par équipe et en individuel ( avec un excellent  9 sur 10 sur l’épreuve pratique de CSO)

– et l’argent par équipe et en individuel revient à Philotée Fouilhoux (L3/ DESJEPS en formation initiale) et également la meilleure note du championnat en pédagogie à l’obstacle en anglais : 9,5 sur 10

Cette belle victoire prouve la qualité de l’enseignement à Saumur, et place ainsi l’ESCE au rang de meilleure école européenne d’équitation devant 8 autres nations.

Retrouvez plus d’informations sur cette victoire ici.

Des trophées pour le pôle France jeune

Samedi 26 novembre, les cavaliers et sportifs du pôle France jeune se sont vus remettre des trophées pour leurs performances exceptionnelles réalisées durant la saison 2016. L’Ifce a profité du Salon du Cheval de Paris Villepinte pour organiser les Trophées du Sport.

trophees-du-sport

Dans le cadre du partenariat qui engage l’Ifce comme acteur dans la réussite des athlètes français, l’institut accueille sur son site de Saumur 4 pôles France, à savoir, les pôles concours complet, jeunes concours complet, voltige et para-dressage. La saison 2016 a été fructueuse puisque chacun de ces pôles s’est illustré par des résultats exceptionnels.

En ce qui concerne le pôle France jeune, deux cavaliers ont été mis à l’honneur, ainsi que leur entraîneur et coordinateur Philippe Mull.

Il s’agit tout d’abord d’Alexis Goury avec Trompe l’Oeil d’Emery dans le championnat d’Europe jeunes cavaliers où il reçut la médaille d’or par équipe, et la médaille de bronze en individuel. En juin 2017, il participera aux championnats du Monde des cavaliers de moins de 26ans qui aura lieu à Bramham en Grande-Bretagne.

La seconde récompense est adressée à Héloïse Le Guern avec Orage de Longuenée*ENE-HN. Elle obtient la médaille d’Argent par équipe lors du championnat d’Europe juniors et termine 6ème en individuel.

L’Ifce en tant qu’’institut de référence et membre du réseau Grand INSEP(*), offre aux pôles l’accès aux infrastructures de l’École nationale d’équitation de Saumur et aux savoir-faire des Écuyers du Cadre noir. De même, ils bénéficient de l’intervention d’experts de haut niveau.

©Alain Laurioux

Très bonne rentrée de Tourmaline

Nicolas Mabire, responsable de la formation DEJEPS du site du Pin raconte sa belle participation en Pro1 lors du Grand national de Saumur les 5 et 6 mars 2016.

« J’avais fait le choix d’engager la Pro1 à Saumur pour redémarrer la saison.
L’organisation sur 2 jours, à 2 heures du Pin est, en effet, très confortable.
Je peux ainsi assumer pleinement mes activités de formation au Pin.
Tourmaline est passée tôt samedi matin au dressage. J’ai senti une jument très à l’écoute et assez brillante voire un peu fringante. J’aime sa motivation sur le rectangle. J’étais un peu déçu de la note, mais les notes n’ont pas décollé pour l’ensemble des cavaliers.
Rentrée oblige, j’ai cherché ensuite beaucoup de relâchement au CSO. Le parcours de la Pro élite abaissé de 5 cm était très technique.
12828297_10209040905606716_1045338005185230818_o
Mais Tourmaline s’est bien déjouée des pièges tendus par Jean Pierre Cosnuau (que je félicite d’ailleurs pour la qualité de cette épreuve de CSO). Sans faute, j’ajoute 2 pts de temps dépassé à mon score de dressage pour remonter à la 12ème place.
Le cross était un peu plus difficile que je l’imaginais. J’avais en tête la Pro 1 de Tartas de l’an dernier et m’attendais à voir un tour du même acabit. Or, Saumur reste Saumur et les difficultés de la pro élite ont finalement été assez peu estompées dans cette épreuve Pro 1. Même tracé, même temps, beaucoup de combinaisons équivalentes. Notamment deux sorties de combinaison, celle du gué et celle de la combinaison 13, tout à fait au niveau de la Pro élite.
Compte tenu du classement provisoire, j’ai fait un tour de cross rapide et sans risque. C’est à dire que je suis parti avec un bon galop mais j’ai soigné tous mes abords. La jument a d’ailleurs parfaitement sauté, et n’a pas frôlé un obstacle. Résultat : Aucun sursis sur le cross et 19 secondes de temps dépassé, qui lui permet de reprendre encore 2 places.
Tourmaline fini donc à la dixième place parmi ses 42 adversaires sans que je n’ai eu besoin de lui réclamer trop d’efforts. De très bon augure pour la suite…
Rendez-vous le week-end de Pâques pour le CICO*** de Fontainebleau. »

Nicolas Mabire, formateur DEJEPS, sur le podium du CIC** d’Arville

Nicolas Mabire et Tourmaline du Fief, Anglo-arabe de 8 ans, ont terminé troisième lors du Concours International Combiné d’Arville en Belgique les 3, 4 et 5 juillet 2015.

Cette très belle performance confirme toutes les qualités de ce couple, 7ème à l’issu du dressage, 5ème après le cross et sur le podium après le CSO, derrière Dirk Schrade, champion olympique et champion du monde en titre.

Ses élèves n’en sont pas du reste durant ce week-end de compétition. Au CSO du Haras national du Pin, organisé par Horse Together, Jeremy Baudry est premier, troisième et quatrième du GP 120 Quarina de Fligny, Snob de la Chapelle et Uxor d’Elle. Bastien Theotime remporte le CSI Amateur B avec Olympique des Forêts. Saluons également la belle performance d’Edouard Gallon dans le GP 135, sans faute sur les barres avec Pablo du Lys, avec un point de temps dépassé. Sur les terrains de dressage, d’autres élèves de la formation DEJEPS brillaient à Sandillon et Conches. En particulier, Germain Le Goff champion de Normandie amateur 2, troisième des amateur 1 et deuxième des amateurs élite.

Il reste encore quelques places pour intégrer la future promotion DEJEPS, disponible en CSO CCE et Dressage.

Pour plus d’informations :

École supérieure du cheval et de l’équitation – Site du Pin

Les écuries du Bois
61310 Le Pin au Haras
Tel + 33 2 33 12 12 00
Mail hn.formation@ifce.fr

L’attelage de tradition, un savoir-faire Ifce

Le week-end du 15 juillet 2015, lors du concours d’Attelage de Tradition du Haras national du Pin, les meneurs de l’Ifce ont pu montrer leur savoir-faire en matière d’attelage sur des voitures anciennes.

En effet, Anthony Gohier, assisté de Nicolas Blaret, a présenté, comme il se doit, le célèbre Mylord fermé ou Cab français du Haras national du Pin attelé de deux chevaux de l’Ecole du Pin : Thalie de Charme (née à la Jumenterie du Pin) et Ravi d’Etre Ici (né à la Jumenterie de Pompadour). Cette voiture d’attelage datant de la fin du XIXè siècle a ainsi pu être présentée suite à sa rénovation financée par M. Jean-Paul Guerlain.

Dès sa présentation samedi, le public a été conquis. Le son des bandages sur les pavés de la cour du Haras n’a pas trouvé son pareil lors de tout le concours. « On se serait cru à une autre époque« , affirme un habitant de la commune, venu admiré le spectacle. Les juges ont également extrêmement apprécié cette sortie exceptionnelle d’une voiture classée au monument historique.

Lors du routier, tout s’est bien passé en particulier grâce à l’aide et l’ingéniosité des deux formateurs en sellerie de l’École, Raphaël Rivard et Vincent Dalodier, qui ont amené du confort aux chevaux. Après un passage sous les mouches et les taons au niveau de l’hippodrome, amenant quelques difficultés pour un des passages obligés (exercices de dressage le long du parcours), l’équipage est arrivé dans le temps.

La maniabilité du dimanche après-midi a une nouvelle fois permis de montrer la dextérité d’Anthony Gohier aux guides, terminant dans le temps et sans aucune pénalité.

Finalement, l’équipe de l’École du Pin se classe 2è dans la catégorie attelage à 2, juste derrière le meilleur concurrent du concours, et ce, pour le plus grand bonheur de M. Tanneguy de Sainte-Marie, à l’origine de ce beau projet d’équipe.

Pour ceux qui souhaiteraient admirer de plus près ce « monument », nous vous donnons rendez-vous au Haras national du Pin au niveau des remises à voitures ou bien lors d’un prochain concours de tradition. Pour plus d’informations sur les visites du Haras national du Pin rendez-vous sur : http://www.haras-national-du-pin.com.

Pour plus d’informations :

École d’attelage HN du Pin
Haras national du Pin
61310 Le Pin au Haras

Tel + 33 2 33 12 12 10

Mail ecoles.attelage@ifce.fr

© Cerise Pareau

Régis Drouaillet, en route pour la finale de Lignières

Responsable et formateur à l’École d’Attelage du Haras national de Montier en Der, Régis Drouaillet participera à la finale nationale d’attelage les 10 et 11 Octobre prochain, avec Quartz du Carel HN. Il revient pour nous sur sa saison en tant que compétiteur, mais aussi enseignant.

Tout d’abord, peux-tu nous retracer ton parcours en quelques mots ?

Je suis entré au Haras nationaux en 1977, comme cavalier pour le centre de remonte de Montier-en-Der. Comme beaucoup de mes collègues mon parcours a évolué au gré des différentes restructurations de l’établissement. J’ai eu la chance de pouvoir me former tout au long de ma carrière et ainsi obtenir un BPJEPS AE mention attelage qui m’a permis de me tourner vers l’enseignement de cette discipline et prendre en charge l’activité de l’école d’attelage de Montier-en-Der.

Pourquoi l’enseignement ?

La transmission des savoirs et savoirs-faire est très importante. Voir progresser les apprenants, qui bien souvent sont totalement novices à leur arrivée, procure beaucoup de satisfaction.
Et pour apporter encore un plus à nos stagiaires sur la qualité de la relation homme-cheval quelle que soit la discipline équestre pratiquée, je vais prochainement animer des formations spécifiques travail à pied (longe, longues rênes) sur le territoire Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne.

Entre enseignement, formations, préparation des concours, le planning semble chargé ! Comment gères-tu tout cela au quotidien ?

La priorité est bien entendu donnée à l’enseignement et aux formations. J’ai la chance de pouvoir compter sur mes collègues pour l’entraînement quotidien des chevaux de l’école, notamment sous la selle pour les deux chevaux de sang Quartz du Carel et Pacha de la Cense.

Comment s’est déroulée cette saison de compétition avec ce cheval cette année ?

C’est la 2ème saison de compétition avec ce cheval. Quartz a gagné en sérénité et progressé en dressage, ce qui lui a permis d’obtenir de bons résultats lors de ses sorties.

Cette saison de termine plutôt bien puisque tu figures parmi les 20 premiers qualifiés de cette finale nationale (dans les 3 premiers par le nombre de points). Dans quel état d’esprit l’abordes-tu ?

C’est un vrai plus d’être qualifié pour cette finale nationale, qui clôture la saison de compétition Je suis confiant car je connais les capacités de Quartz mais la concurrence sera rude avec 23 engagés dans notre catégorie. Terminer dans le top 10 serait déjà très bien. Il me faut mener Quartz au mieux dans chacune des épreuves : dressage, marathon, maniabilité et représenter dignement l’Ifce et l’école d’attelage de Montier-en-Der.

Il ne reste plus qu’à souhaiter bonne chance à Régis et son équipe pour cette finale, point d’orgue de cette année de concours 2015 !

Première place de Renaud Vinck et Don Camillo*Ene-Hn

La première place de Renaud Vinck et Don Camillo*ENE-HN au Pôle hippique de Saint Lô analysée par Sébastien Goyheneix

Renaud Vinck et Don Camillo*ENE-HN ont réalisé une très belle performance au 4ème concours national d’attelage au Pôle Hippique de Saint Lô qui s’est déroulé les 18, 19 et 20 septembre 2015. Ils finissent ainsi sur la première marche du podium de l’épreuve Pro Elite en attelage à 1 cheval.

Sébastien Goyheneix, écuyer du Cadre Noir, en charge de l’entraînement du couple revient sur le déroulé de ce week-end de compétition :

« Renaud et moi avons décidé qu’il était nécessaire que le couple participe à une épreuve nationale afin de préparer le championnat de France. D’une part, Renaud et Don Camillo avaient quelques petits « réglages » à finaliser, d’autre part, nous souhaitions que Don Camillo réalise un concours moins éprouvant sur un terrain de bonne qualité et proche de l’École d’attelage HN du Pin. Cette année, il a exclusivement couru sur des concours internationaux qui lui demandent beaucoup physiquement.

L’idée était que le cheval déroule une reprise de dressage dans la décontraction et le calme. Renaud l’a mené sans pression et les quelques petites fautes pouvaient s’expliquer par un léger manque d’enclenchement. Aucun regret car c’était une décision prise en amont.

L’épreuve de maniabilité était notre objectif car c’est toujours sur celle-ci que nous rencontrons le plus de difficulté. Renaud a revu sa stratégie et cela s’est révélé positif. En réalisant son slalom au trot, tout s’est très bien passé et le couple a gagné en confiance. Je pense que Renaud et Don Camillo peuvent être très performants sur cette épreuve.

Enfin, Renaud n’a pas trop sollicité Don Camillo lors du marathon comme convenu. Le cheval a pris beaucoup de plaisir et a enchaîné les différents obstacles de façon très fluide.

Suite aux derniers concours, nous n’avons pas remis en question la préparation du cheval qui est excellente mais plutôt notre stratégie durant le concours, notamment sur l’épreuve de maniabilité. »

Pour plus d’informations :

Ecole d’attelage HN du Pin
Haras national du Pin
61310 Le Pin au Haras

Tel + 33 2 33 12 12 10
Mail
hn.formation@ifce.fr