31 mars 2017 : découvrez les formations du Pin !

Vendredi 31 mars 2017, l’École supérieure du cheval et de l’équitation (ESCE) du Pin vous ouvre ses portes pour vous permettre d’aller à la rencontre des formateurs et des élèves !haras-du-pin-a-laurioux

Cette journée sera pour vous l’occasion de découvrir l’environnement dans lequel progressent les stagiaires avec les infrastructures et le matériel mis à disposition, mais également le cadre exceptionnel qui entoure l’école.

Attelage, sellerie, reproduction, élevage, valorisation des jeunes chevaux, équitation et entraînement sportif, maréchalerie, trouvez la formation qui vous correspond !

L’École site du Pin vous ouvre ses portes de 9h à 17h, pour une journée d’échange et de partage, en immersion dans le quotidien des stagiaires.

Au cours de cette journée, l’école vous propose :

  • une visite de l’école : suivez les élèves à travers l’école pour découvrir leur quotidien
  • une visite du Haras national du Pin, lieu chargé d’histoire pour découvrir la sellerie d’honneur ou la remise des voitures
  • des démonstrations dans le manège, dans la cour des écuries, et dans les laboratoires de la Jumenterie
  • des présentations en présence des enseignants, des chercheurs, et des enseignants -écuyers de l’ESCE – site de Saumur
  • des échanges avec enseignants et élèves

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant ici !

(Inscription gratuite obligatoire)

Jiri Kriz, conquis par son séjour à l’école d’attelage HN du Pin

Le 29 février 2015, Jiri Kriz, accompagné de sa jument de 10 ans Castilla, s’est installé à l’Esce site du Pin afin de se former pendant un mois auprès de Renaud Vinck et son équipe, à l’école d’attelage HN du Pin.

Jiri Kris : « Le programme était bien chargé : l’objectif étant de travailler sur les fondamentaux, les bases du dressage. A chaque séance, nous avons toujours atteint notre objectif, même si ce dernier paraissait assez basique. La progression me semblait minime mais dès la séance suivante, je me rendais compte des incroyables progrès que nous faisions. Le programme était tellement bien préparé que notre évolution s’est faite progressivement, pas à pas. Les formateurs ne m’ont jamais demandé de réaliser un exercice que je n’étais pas capable de faire. J’étais toujours bien préparé en amont.

Cela fait déjà plusieurs années que je travaille avec Castilla et je dois reconnaître qu’elle n’est pas une jument très facile. Elle est souvent nerveuse et d’humeur changeante. Je me suis souvent dit que je ne trouverais jamais la façon de travailler avec elle, de la faire coopérer. A l’école d’attelage HN du Pin, j’ai vu comme elle était calme avec Renaud Vinck alors que c’était la première fois qu’il la travaillait. Il a tout de suite été capable de dire qu’elle était son et mon gros problème. J’étais ravi ! Après toutes ces années d’essais et d’erreurs, j’ai enfin trouvé quelqu’un qui sait ce qu´il fait et plus encore : qui sait expliquer ce qu’il fait aux autres et qui est passionné par son travail.

Castilla a changé : elle est plus calme pendant le travail et si elle s’énerve, il me faut beaucoup moins de temps pour la calmer. Elle se détend plus vite, elle est plus en équilibre et elle se concentre sur l’exercice et sur les choses que je lui demande. Le changement n’est pas évident attelé mais sous la selle, c’est impressionnant. Elle ne se déplace plus de même façon : je sens aujourd’hui une véritable poussée, son dos est tendu et son avant-main libérée. Ce n’est pas seulement Castilla qui a changé. J’espère avoir aussi modifié mon approche grâce à cette formation.

Une autre chose m’a impressionné : la cavalerie de l’école d’attelage HN du Pin. Les formateurs ont toujours choisi le parfait cheval pour réaliser un exercice spécifique. Par exemple, pour bien travailler avec Castilla, j’avais besoin de ressentir les choses avec des chevaux bien dressés. Ce ne sont pas non plus des chevaux « clé en main ». Ils savent bien faire leur travail mais ne répondent que si mes demandes sont précises.

Après un mois passé sur le site du Pin, j’ai beaucoup évolué dans ma technique, c’était très important pour moi. Je ne peux pas dire que je suis capable de reproduire exactement tout ce que j’ai appris. En revanche, je suis capable, si quelque chose ne va pas, de déceler la faute et de ne pas la répéter la prochaine fois. Lors d’un entretien avec Raphaël Berrard, j’ai comparé cette formation à un puzzle. Si je m’appuie sur cette métaphore, en voici la raison : je suis arrivé en France avec un apprentissage incomplet. Il me manquait de nombreuses pièces. J’avais une vague idée de l’image d’ensemble mais je n’avais pas tous les éléments. A l’école d’attelage, nous avons trié les pièces et posé les bases : le bord, le ciel, la terre… et puis, nous avons ajouté les pièces manquantes et commencé à composer le puzzle. Ce puzzle n’est pas fini mais c’est déjà une très belle image.

L´accueil était superbe. Bien sûr, je suis arrivé avec de grandes inquiétudes mais elles ont disparu dès le premier jour quand j’ai vu à quelle point il y a une bonne ambiance sur le site du Pin. Tereza m’a beaucoup aidé au début : sans elle, tout aurait été plus compliqué. Je craignais le moment de son départ où j’allais être obligé de communiquer en anglais. Je dois admettre que ça n’a pas fait grande différence : Renaud, Raphaël et Isabelle parlent anglais très clairement. Les autres stagiaires et l’équipe attelage du Pin étaient très sympa. Parfois, nous avons été obligés d’utiliser nos bras et jambes pour nous comprendre, mais c’était toujours avec succès. J’étais ravi d’être avec des gens aussi passionnés que moi, qui souhaitent sans cesse s’améliorer et qui aiment les chevaux. Je n’aime pas les gens durs avec les chevaux et ici, je n’ai jamais entendu quelqu’un élever la voix. Cette approche rend les chevaux plus heureux et plus détendus : cela se sent dans les écuries.

En ce qui concerne les infrastructures et l’équipement de l’école d’attelage, je n’ai aucune comparaison sauf avec ma ferme (et je préfère ne pas les comparer ;-). A mon avis, l’école est très bien équipée pour la formation : des écuries aérées, des chevaux divers et gentils, une sellerie spacieuse et chauffée remplie de harnais de qualité, un grand manège, des terrains bien adaptés, de magnifiques environs avec des belles allées et des difficultés variées. Ajoutons des formateurs excellents et une groupe de meneurs enthousiastes. Tout cela fait de l’école d’attelage HN du Pin un endroit unique.

Ce nétait pas facile de se décider à venir en France pour un mois et de quitter mon pays, ma ferme, mon travail, mes enfants et ma femme. Après un mois qui était probablement le plus court de toute ma vie, j’étais triste de quitter le site du Pin et ses équipes. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont accueilli et qui ont été comme ma famille pendant un mois et surtout je remercie vivement Renaud et Raphaël de mavoir consacré leur temps et de mavoir montré le chemin à suivre. »

Pour plus d’informations :

École d’attelage HN du Pin
Esce – site du Pin
Les écuries du Bois
61310 Le Pin au Haras

Tel + 33 2 33 12 12 10
Mail :
ecoles.attelage@ifce.fr